Devise :

Origine des Perles Nacrées en France

Origine des Perles Nacrées en France

La reproduction des perles naturelles est une longue histoire qui débuta à PARIS en 1686.


Lorsque pêchant sur les bords de la Seine, M. Janin, surpris de l'éclat nacré des écailles d'ablettes songea à les utiliser pour fabriquer des perles.

Les premières ébauches de perles d'imitation, bien rudimentaires, étaient des bulles de verre garnies d'une mixture d'écailles et de cire.
M. Janin appela cette mixture du nom évocateur d'essence d'orient. Encore utilisé de nos jours.


Cette technique a été reprise et améliorée au siècle dernier en France par M. J.B. Paisseau.

Au début du XXème siècle M. Jean Paisseau imagine des boules en verre plein qu'il plonge dans des vernis nacrants qu'il invente.



Il protège alors ses nombreuses recherches et réalisations par des brevets d'invention déposés en France, en Suisse, et aux Etats-Unis.



Grâce à ces nouvelles techniques, de nombreux ateliers spécialisés dans la fabrication de perles nacrées ont vu le jour à Paris et en province.

Faisant le bonheur des créateurs de bijoux et et de haute couture Coco Chanel, Jeanne Lanvin... et rendant possible la mode des longs sautoirs de perles dans les années 1920.


A cette époque, les perles d'imitation françaises étaient exportées dans le monde entier.

Les techniques françaises de nacrage de perles ont aussi été utilisées à l'étranger notamment dans les Iles Baléares, pour les perles dites de Majorque.

P.S.
Dans notre prochain billet. Les Perles Simon & Simon dans l'Histoire de la Perle en France.



Rédigé le  1 sep. 2017 18:00  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site